Partagez
Aller en bas
avatar
Sybarite
A new body for a new start
Date d'inscription : 30/07/2018
Messages : 5

C'est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau ♪ - [Terminée]

le Lun 30 Juil - 13:25



Sybarite
Observatrice ✧ Provocatrice ✧ Instruite ✧ Curieuse ✧ Exigeante ✧ Astucieuse ✧ Passionnée

Mes choix, ma ligne de conduite
Noms Prénoms : Henry Jade  alias Le Vice - Sybarite
Ages : Autrefois, 32 ans - Maintenant, 23 ans
Logement (préciser si vous souhaitez une colocation) : Studio de 50m2 à Basilorne
Situation (civil, étudiant ou personnel): Civil
Emplois/jobs souhaités (2 maximum, si cohérent) : Gérante d'un escape game nommé "Espérance"
Groupe : Jasmin
Rang : 1
✧ Yuugumo - ✧ Kantai Collection - ✧ Sybarite
Code règlement (merci de le mettre entre balises hide) :

Aime-moi tel que je suis

Henry Jade - Un homme plutôt grand, dans les 1m84 pour 71 kg, de quoi en imposer à vue d’œil. Pour ce qui est de la couleur des yeux, ils étaient noirs. Ses cheveux, eux étaient blonds platines, et mi-longs. Il avait évidemment un style vestimentaire de pirate, plus ou moins décoré, ainsi que débraillé par endroits. Il avait également une boucle d'oreille au lobe de droite, un début de pilosité sur le visage et ne quittait jamais son épée.

Spoiler:

Sybarite - Si vous croisez cette dernière, vous retiendrai sûrement sa longue chevelure verdoyante qu'elle tresse le plus souvent. Celle-ci étant accompagnée d'une frange droite. Au naturel, ses cheveux sont châtains foncés. La couleur de ses yeux est d'un bleu océan magnifique. Le petit détail qui fait son charme ? Un léger grain de beauté sur le coin du menton. Les traits de son visage étant fins, on pourrait croire qu'elle est bien plus jeune que son âge. Que pourrait-on dire de plus ? Elle s'habille simplement, en général une robe bordeaux et quelques détails vestimentaires qui lui donnent de l'élégance. Au niveau de ses mensurations, 1m50 et 46kg, un physique on ne peut plus basique et adorable.

Il était... Autrefois
Chapitre I - Un trésor perdu

Henry Jade, un homme dans la trentaine à cette époque, voguait sur les mers depuis l'âge de 16 ans. Autrefois, il n'était pas à la tête d'un navire, ou même d'un équipage. Il n'était qu'un enfant, en plein naufrage, dans l'océan indien. Le bateau marchand sur lequel il était, ayant pris des dégâts suffisant pour ne pas couler, mais au moins se faire aborder sans mal. Un galion venu d'Hongrie prit d'assaut par le navire noir d'un pirate nommé "Désir". Celui-ci étant un trouble-fête comme on les connaissait bien, mais surtout, un grand amateur d'alcool. Ayant d'ailleurs érigée dans sa cabine, une collection de boisson d'autant de pays que de navire coulés. C'était donc la rareté et la nouveauté des liquides qui l'intéressait. En voyant celui-ci, il ne pouvait manquer l'affaire.

Ainsi, il n'eut aucune difficulté à mettre en place son assaut, malgré un adversaire bien armé. Beaucoup furent tués, laissant en ruine une épave de plus, et un garçon rescapé. Henry étant inconscient sur une planche à l'eau, il fut monté à bord par le capitaine en personne. Pourquoi sauvait-il la vie de ce dernier ? Et d'ailleurs, allait-il l'épargner ?

Vers 21 heures, plusieurs temps après l'abordage, le bateau pirate qu'on nomme "Sombre destin" était déjà loin. Ce fut aussi, le réveil d'Henry, dans la cabine du maître des boissons. Il était seul, et perdu, bien évidemment. Mais, eut très vite le droit à une conversation avec le capitaine. On l'avait pendu par les pieds, défié de monter sur le mat au plus haut, poussé sur la planche... Et autre bizutage d'antan. Désir souhaitait voir de quoi était capable le petit, sachant qu'au départ, il avait envisagé de le revendre sur un marché noir comme esclave. Pourtant, très rapidement, il se rendit compte d'un potentiel caché derrière ce physique enfantin. Il n'était peut-être pas qu'un simple gamin qui pourrait servir un riche et bourru homme. Il ne se doutait pas de ce qui arriverait bien plus tard...

En effet, le gamin avait de l'astuce, ce qui troublait Désir. Mais aussi, qui l'amusait beaucoup, lui donnant envie de retirer le plus de chose de ce dernier. Le petit était plein de ruse, autant pendant une partie de cartes qu'en affaire sur les ports. Il arrivait à négocier de nombreux avantage qui ne pouvait que satisfaire le grand chef du navire. Il était habile et extrêmement intelligent, si instruit que le destin du capitaine n'aurait jamais pu prévoir ce qui suivrait.

En 3 ans, la majorité atteinte, l'intégration acquise sur le paquebot. Le jeunot finirait capitaine de "Sombre destin", en seulement, 1 mois de temps. Comment ? Avec son audace, il ferait le meilleur coup de sa carrière. Les intérêts de Désir étaient les bouteilles, et ceux d'Henry, la tête du navire. Alors, en moins de temps qu'il en faut... Il prit le navire, l'équipage, et la place de Désir. En rejoignant une île à l'abandon, l'ensemble du navire fonçait dans la gueule du loup, sous les conseils du jeune homme. L’appât ? La boisson et les trésors. Sauf qu'une tempête fit faire naufrage à la structure des mers, l'équipage finissant par disparaître mystérieusement dans la noirceur des rochers. Alors que les deux hommes se retrouvaient en face-à-face, le défi était clair et le piège dévoilé. Désir n'eut d'autre choix que de se défendre, regrettant amèrement sa décision passée lorsque la lame du jeunot lui transperça la poitrine. Certes, il n'avait pas été un père pour ce dernier, un peu moins un modèle et surtout un manipulateur. Hors, il n'avait jamais délaissé ce dernier, même s'il servait son intérêt. Cependant, pour Henry, c'était maintenant le moment de reprendre une meilleure place. Il avait toujours désiré la place de capitaine, depuis qu'il était monté sur le navire. Et aussi, une infime envie de venger le destin de ses camarades. Toutefois, la vengeance n'était rien, comparé au reste de ses attentes. Il ne réalisait celle-ci que pour symbole de sa bonne conscience, mais, le plus important pour lui. C'était la vie de Désir. Le bateau portait d'ailleurs bien son nom ce jour-là.

Après ce passage plus que houleux, les choses revinrent à la normal, ou presque. Les pirates de "Sombre destin" n'ayant pas réellement disparu. Henry Jade prit le surnom de "le Vice", malgré qu'il ne soit pas réellement attiré vers le mal, mais plutôt très ou trop intelligent pour être compris. Ainsi, il voguait sur sa propriété acquise peu honnêtement, jusqu'à son propre destin...

Il passerait de longues années comme capitaine, et insaisissable pirate. Poursuivant la collection de bouteilles, seulement par plaisir de voir ces dernières sur son mur à lui. Mais, ce n'était pas ce qu'il aimait amasser. Lui, c'était plutôt les femmes, de nombreuses jouvencelles. Des malines, qui lui causerait sa perte. Comme quoi, le désir n'avait jamais été une aubaine pour les Hommes.

De ce fait, âgé de 32 ans, l'homme maintenant bien grandi cessa de vivre le 21 décembre 1780. Après un combat à l'épée avec une femme, bien plus rusé que lui, et pirate. Il y avait donc plus doué que lui, plus fort. Malgré cette défaite honteuse aux yeux des autres, lui, partirait le sourire aux lèvres face à cette belle rousse cinglante. Une femme nommait Espérance, qui le marquerait beaucoup. Il avait joué, il avait perdu et il s'en accommodé grandement même si "Sombre désir" lui manquerait énormément.

Chapitre II - Un repère

Sybarite, une demoiselle orpheline qui est devenue une riche femme. Abandonnée dès la naissance, elle fut trouvée sur le pas de la porte d'une maison luxueuse. C'était l'habitation d'un homme de bonnes manières qui ne refusa pas l'entrée de ce bébé dans sa vie. Lorsqu'il ouvrit la porte après le retentissement de la sonnette, il découvrit cette petite chose emmitouflée dans un linge avec une lettre. Le genre de situation classique d'un enfant abandonné. Mr Horvath, c'est ainsi qu'il se nomme, avait donc recueillit le bébé dans sa grande maison. Ayant lu la lettre, il ne vit aucun prénom assigné à la petite. De ce fait, il l'appela pendant longtemps « gamine ». La gamine grandit donc au côté d'un homme qui lui inculqua les bases d'une lady, d'une dame du grand monde. Courbettes, politesses et paroles structurées. Ainsi, nous avions une petite fille de 10 ans qui connaissait déjà toutes les manières à avoir en tant que future femme respectable. Cependant, cela ne dura pas. La gamine eut enfin le droit de savoir comment elle était arrivée dans cette maison, avec un homme qu'elle appelée Mr Horvath. Celui qui l'avait « adoptée » lui raconta le jour de ses 14 ans, tout ce qu'elle souhaitait savoir, lui communiquant donc la lettre déposée à ses côtés.  

« À cette enfant que je dois oublier;

Toi que je ne me rencontrai jamais, accorde-moi ton pardon.
Sois heureuse dans ta nouvelle maison, celle que je ne peux te donner.

Lorsque tu es née, je fus heureuse, mais ce bonheur ne pouvait pas durer. Je n'ai pas la possibilité de m'occuper de toi, ni même la force. J'espère quand te laissant ici, cette personne sera t'apporter tout ce qu'il faut. Tu découvriras sûrement de nouvelles facettes de ta personnalité, des facettes que j'espère, il sera t'apprendre à contrôler. Tu n'es pas une simple future petite femme, essai de maîtriser tes attentes. »


Après cette lecture, la jeune fille releva la tête vers celui qui l'avait accueilli, l'air d'incompréhension se laissant percevoir. L'homme lui dit alors qu'il n'était pas nécessaire qu'elle comprenne tout de suite, il fallait laisser le temps passer. Elle s'exécuta donc, conservant le bout de papier, elle reprit sa vie habituelle dans l'immense maison luxueuse.

Vinrent alors ses 18 ans, et la naissance des nouvelles facettes, qu'avait évoquait la personne qui l'avait laissé devant la porte de son foyer. Devenu une jeune femme aux bonnes manières, toutefois, elle se fut exigeante. Apprenant le plaisir au côté de divers partenaires, elle en voulu toujours plus. La petite fille sage, polie et courtoise en apparence était une femme désirant les plaisirs de ses intimes. Elle cherchait toujours à avoir plus, c'est pourquoi elle fréquentait divers partenaires. Ressentant un manque qu'elle pensait combler par les plaisirs. Mais certaines mauvaises langues vinrent ébruiter ses agissements ce qui ne manqua pas d'arriver aux oreilles de son parent adoptif. Il ne fut pas surpris, essayant de la convaincre de contrôler ses envies, assez sévèrement. C'était la première fois qu'il s'énervait ainsi. Elle le fit donc, respectant l'homme qui lui avait offert un toit, le couvert et une éducation. Après ces remontrances, elle réduisit son nombre de partenaires. À vrai dire, elle ne fréquentait plus qu'un seul garçon. Ayant connu une réputation de dévergondé qui n'avait pas enchanté Mr Horvath, portant atteinte à son image, en plus de celle de la demoiselle. D'ailleurs, ses agissements lui valu le surnom et de ce fait prénom, Sybarite. Ce mot qualifiant une personne qui vit dans les plaisirs et la luxure, telle sa condition. Jusqu'à ce que son parent intervienne. Cependant, peut-être par habitude ou punition, la gamine conserva cet intitulé.

En autre, elle avait toujours ce vide qui se faisait plus ample en elle. Continuant d'être insatiable. De plus, elle possédait une sensibilité accrue et des capacités hors norme tels que le don d'hypnose et une grande vitesse d'apprentissage. Elle se lança alors dans la maîtrise de son don afin d'obtenir davantage ce qu'elle désire. Même si elle se retrouvait dans l'obligation de se satisfaire avec un seul partenaire, elle n'hésitait pas à jouer de tout ce qui fait sa personnalité afin de combler son vide. Ne serait-ce qu'un instant. Et ce, sans que Mr Horvath soit impliqué dans ces agissements, cette fois. Sybarite restait toujours avec une unique personne pour se satisfaire, mais, elle lui prenait plus sexuellement. En faisant un jouet, pour ne pas dire, un esclave. Hors, un jour, la vie voulu calmer ses ardeur. Lui causant une perte de connaissance alors qu'elle rentrer chez elle. Au réveil, ce n'était plus vraiment la même.

Chapitre III - Un nouveau jour

Henry n'avait eu aucune réaction particulier lors de ce transfert, un simple instinct le menant dans une maison. Il devenait Sybarite en peu de temps, et son passé se mêlait à celui d'une jeune fille qui avait tout de même pas mal de point commun avec l'homme qu'il était. Un désir profond qui leur coûtaient cher. Il chercherait à comprendre beaucoup de ce nouveau corps, découvrant des choses qui ne le choquait nullement. Pour ne pas brusquer ce père qui était le sien désormais, il resterait comme l'enfant qu'il connaissait jusqu'à ce qu'il décède naturellement. Oui, l'âme ne fit aucun assassinat horrible comme dans son ancienne vie. Il voulait comprendre ce qu'il lui arrivait, répondre aux questions que c'était posé l'âme précédente et même pourquoi pas, se racheter des actes de chacun. Corriger les vices qui l'avaient poussé lui, vers le crime, et ceux qui avait poussé Sybarite vers le sexe. Cependant, il avait encore un désir au fond de lui, une envie autre que celles que sa nouvelle enveloppe charnelle lui avait laissé.

Outre le plaisir de la chair, le plaisir du jeu et le besoin de combler un vide inconnu. Henry désirait plus que tout revoir cette Espérance. Imaginant que la réincarnation pourrait l'atteindre elle aussi. C'est pourquoi, il passerait toute sa vie à l'attendre, à songer à elle. Les années passant sans que rien de ce qu'il désir ne se produise. Il, maintenant elle, avait reprit la grande fortune de son parent. Ne souhaitant pas étudier, parce qu'elle n'en avait pas besoin. Les études ne lui apportant rien, étant déjà pourvue de grandes connaissances, et d'un esprit qui se développe aisément. Elle ouvrirait une escape game avec le nom de cette fameuse femme attendue. Elle songerait, et songe encore à celle-ci, sachant pertinemment qu'elle n'aurait plus la même apparence. Hors, ce n'est pas ce qui l'intéresse. Aujourd'hui, elle vit dans la même maison, avec largement de quoi vivre. Mais surtout, beaucoup de choses à comprendre.


Derrière l'écran ✧


Surnom : Syb
Age : 23 ans
Comment tu nous a trouvé ? Le mystère reste entier
Un petit mot ? Nani ?
Alwine ©
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum