Partagez
Aller en bas
avatar
Penny O. Saona
A chance without borders
Date d'inscription : 30/07/2018
Messages : 1

Changement de culte [Fini]

le Lun 30 Juil - 13:59



Penny O. Saona
Vulgaire ✧ Manipulatrice ✧ Malicieuse ✧ Discrète ✧ Perfectionniste ✧ Capricieuse ✧ Surdouée

Mes choix, ma ligne de conduite
Noms Prénoms : Lilou Déva - Penny Oréla Saona
Ages : Autrefois, 26 ans - Actuellement, 17 ans
Logement (préciser si vous souhaitez une colocation) : Dortoir en colocation
Situation (civil, étudiant ou personnel): Étudiante en chimie
Emplois/jobs souhaités (2 maximum, si cohérent) : aucun
Groupe : Orchidée
Rang : 3
✧ Toga Himiko - ✧ Boku no hero academia - ✧ Penny O. Saona
Code règlement (merci de le mettre entre balises hide) :

Aime-moi tel que je suis
Lilou Déva était une jeune femme blonde aux yeux marrons. À l'époque, la tendance était aux cheveux plutôt court, ou attachés. C'est pourquoi, les siens l'étaient. En outre, elle mesurait dans les 1m78 pour 58 kg, une apparence très fine. Malgré son passé tumultueux, elle avait un physique qui ne laissait pas transparaître les dommages de sa vie. Son sourire colgate avait tout pour charmer, et son allure angélique s'accordait parfaitement avec les croyances dans lesquelles elle avait été éduquée.

Penny est également une jeune femme blonde, aux yeux noisettes cette fois. La coiffure est un peu plus désorganisée qu'autrefois, largement. Bien sûr, elle est bien moins âgée que Lilou au dernier jour de sa vie. Toutefois, elle est tout autant jolie, même si le visage d'ange laisse parfois place à une image de folle. Sa taille ayant légèrement diminuée pour un mètre 68 et toujours 58 kg. Passant de la maigreur à une corpulence "normale". Son sourire, lui, est plus effrayant que rassurant. Il est vrai... On peut vite remarquer comme la balance a allègrement penchée d'un côté.

En terme de tenue vestimentaire, on passe de vêtements très années 90', femme au foyer. À un style étudiant, totalement décontracté par moment.

Il était... Autrefois
Lilou Déva, une très jolie femme, née dans une époque cruelle pour elle. Sûrement, vivait-elle au mauvais endroit, ou était-elle "au mauvais endroit, au mauvais moment". En tout cas, sa vie n'était pas celle qu'elle avait espérait. La jeune femme n'aurait pas voulu le luxe, ou mieux. Mais au moins, tout sauf ça. 

Ayant vécu son enfance dans une famille de 6 enfants, tous des filles, elle troisième du lot. Le quotidien était chargé, les tâches nombreuses, et sa mère... Une vipère. Même plus que ça. Maltraiter ses enfants, ne lui avait jamais valu de punition. D'ailleurs, elle décidait de tout, même du destin de ses filles. En effet, Lilou avait passé son enfance à subir les violences de sa mère, et ses obligations. À seulement 17 ans, elle fut amenée dans un mariage forcé, avec un homme riche pour la survie de la famille. Leur père étant dans les affaires, depuis sa mort, la famille se devait de rester en bon terme avec la haute société. Quitte à lui lécher les pieds. Leur mère, ne voulait pas se salir les mains, alors quoi de mieux que de l'imposer à ses filles. 

Les deux aînés décédèrent de par les maltraitances de la mère, leur santé bien trop fragile pour supporter ça. Hors, la vérité fut camouflé par une grave maladie, dont peu crurent. En revanche, les plus jeunes après Lilou, bien trop jeune. Durent travailler dans les champs, finissant par fuir la maison pour se prostituer afin de survivre. Personne ne saurait jamais ce qu'elles sont devenues. Mais le pire est la seule image qui vient. Quant à la jeune femme, maintenant la seule dans la maison. Comme dit plus tôt, c'était le mariage. Elle aurait pu fuir, elle aussi. Hors, elle se sentirait trop coupable d'abandonner leur mère, malgré tout... La mort n'était pas non plus clémente. Trois tentatives de suicide, tous des échecs. Et lorsque madame Déva l'apprenait, les retombés étaient terrible. Était-elle donc condamné à vivre ainsi ? 

La douleur l'avait pas mal anéantis, elle continuait de prier, de suivre sa religion. D'être celle qu'on lui demandait d'être. Une femme, une épouse convenable, une croyante. Malgré les marques qui se dissimulaient derrière ses vêtements de soie. Toutefois, un jour, le ciel entendit ses pleurs et sa douleur. Enfin. Écrivant une lettre adressée aux cieux, elle leur demandait un repos. Un moment, juste un pour se remettre de tout ça. Et cette demande fut accomplie. Lorsqu'elle passait la corde autour de son cou, pour la quatrième fois. Son repos fut court pour elle, mais pas pour le monde. 

De 1890 à 2018, c'est vrai qu'il y avait pas mal de choses à vivre. Même si elle serait bien trop vieille pour les connaître. Ainsi, Lilou avait pensait avoir été entendu, au moins un instant. Mais, en intégrant le corps de cette jeune fille, à l'âge où elle était pour sa part mariée. Alors que le corps mené une existence banale, assoupi devant son cahier de cours. L'âme qui rejoignait celui-ci eut une réaction qui ne présagerait rien de bon. Le diable ne s'était pas emparé d'elle, non. Hors, son caractère, ce qu'elle était autrefois avait totalement disparu. Plus question d'être une fille sage, une soumise. Plus question de croire en chose qui n'existe, de toute évidence, pas. La seule chose qu'elle obtenait comme souvenir de l'âme précédente, c'est son intelligence incroyable. Et, celle-ci ne serait pas utilisé à bon escient.

Lilou ne voulait pas de passé, ni le sien, ni même celui de Penny. Très vite, elle serait suivie par un psychiatre, en parallèle de ses études. Sa mère la trouvant changé, et pour cause... Cela l'embêtait clairement, car elle savait qu'elle n'avait aucun problème. Qu'elle choisissait simplement de s'imposer dans la vie, de ne plus être trop bonne. Elle ne voulait plus se laisser faire. Et les diagnostics jugés son comportement de façon médicale, disant que sa grande intelligence la rendait folle. C'étaient eux les fous. Certes, elle disait des choses délirantes, suggérant qu'elle puisse tuer une ou deux personnes si l'envie lui prenait. Hors, elle n'est pas folle. Non. Mais que se passerait-il si, c'était le cas ?

Penny a le droit de suivre des cours, de se mêler à la foule. Cependant, elle continue de retrouver ce psychiatre qui l'aide à utiliser son intelligence pour autre chose que le crime. Mais, elle le fait exprès, elle aime ça. Passer pour une psychopathe. Dire des choses flippantes, c'est amusant. C'est plaisant de savoir qu'on a peur d'elle. Son esprit est torturé. Comme une étudiante brune, gothique qui voue un culte au satanisme (cliché). Si elle peut être tranquille en se faisant passer pour quelqu'un d'autre. Alors pourquoi pas. Elle a même un autre corps pour l'aider dans cette tâche. Tout ça sous le regard incompris d'une mère qui n'est pas la sienne. Qui n'a rien d'une vipère, et qui est au contraire, très douce et attentionné. Changera-t-elle un jour pour cette femme, qui à l'heure actuelle, est une étrangère ?

 

Derrière l'écran ✧


Surnom : Joker
Age : Joker
Comment tu nous a trouvé ? Joker
Un petit mot ? Joker
Alwine ©
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum